Née à Paris un 26 juin au début d’une décennie aux couleurs fluo, Elisha Lowann ne pouvait que prétendre à un avenir original.
Elle a toujours rêvé de devenir écrivain, mais a dû revoir ses rêves au rabais par un conseiller d’orientation mal luné un jour d’éclipse.
Elle s’est alors sagement inscrite en fac de droit après un Bac littéraire. Puis, après avoir un temps fantasmé sur le métier de détective privé, puis sur celui de policier, elle en a découvert un autre, bien moins connu: celui de conseillère d’insertion et de probation. Après avoir erré dans quelques postes, elle a finalement trouvé sa voie en évaluant la personnalité des plus dangereux criminels grâce à une affectation tenue top secret. Elle œuvre ainsi dans la plus grande discrétion après une nouvelle formation en psychologie et en criminologie afin d’essayer de rentrer dans la tête de ces hommes (et de ces femmes) qui ont un jour basculé. Elle écrit des pages et des pages à leur sujet, et ne peut pas s’empêcher de romancer ses écrits, ce qui lui vaut les compliments de sa hiérarchie qui croit “lire un roman” à chaque rapport.
Elle aurait pu se contenter de cela, mais fort heureusement, l’année dernière, elle eut la brillante idée de participer au concours d’écriture de son département “Suspense en Seine et Marne”, et croyez-le, elle a gagné. Cette victoire a agi comme un déclencheur pour Elisha qui avait jusqu’ici refoulé ses rêves d’écriture. En seulement un an, elle s’est rendue coupable d’une frénésie d’écriture, car elle a écrit pas moins de six autres nouvelles et deux romans: une dark romance et un feel-good. Entre-temps, elle s’est essayée à l’auto-édition, mais ceci fut un demi-échec et ne lui correspondait pas. Elle a aussi créé son association, Les Livres des Lise, afin de promouvoir la lecture et l’écriture en Seine et Marne.
Au cours de son errance sur les réseaux sociaux, elle a rencontré la belle Marylin et lui a soumis ses manuscrits. Elle a finalement signé avec elle “Un hiver au beurre salé”, un feel-good déjanté scintillant comme une boule de Noël. “Sang Affinités” quant à lui, est parti chez DRAKKAR Editions où, elle l’espère, il va conquérir ses lecteurs.
La suite, c’est avec vous qu’elle va se poursuivre, et pour longtemps…